Team Ghost Killers

Communauté MGO
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 IGA Worldwide nous répond sur la publicité in-game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jo3Y
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7314
Age : 28
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : jeux vidéos , tennis cyclisme , modelisme
Date d'inscription : 23/08/2007

Feuille de personnage
Votre ID ou GT: johann5906
Vous jouez en ligne ?: oui !
Console ? : Playstation 3

MessageSujet: IGA Worldwide nous répond sur la publicité in-game   Mar 11 Nov - 15:09

Nous vous annoncions le 14 octobre dernier l'ouverture du bureau français de la société IGA Worldwide, leader de la publicité in-game. La publicité in-game est un sujet d'actualité, propice à de nombreuses questions, que nous avons posées à Antoine Dubuquoy, le Directeur France.
Pour information, le réseau indépendant international de publicité in-game d'IGA comprend plus de 80 titres de jeux pour PlayStation 3 et pour PC des plus grands éditeurs et développeurs de jeux, parmi lesquels Electronic Arts et Activision.
Play3-Live : Comment choisissez-vous le thème des publicités
in-game ? Selon le jeu ? Selon la volonté de vos marques partenaires ?
ou… autre ?
Antoine Dubuquoy :
L'annonceur choisit un jeu ou un
univers de jeu en affinité avec les valeurs de sa marque et en fonction
de la cible qu'il veut toucher. Nous commercialisons l'audience globale
des jeux, regroupés en packs thématiques (action, sport, sports
mécaniques, etc…)
P3L : Les développeurs de jeux vidéo sont-ils demandeurs pour
insérer dans leur produit de la publicité ou êtes-vous obligé de les
démarcher? Bref, est-ce que cette pratique est entrée dans les mœurs ?
AD :
IGA Worldwide travaille avec des éditeurs de jeux
comme Electronic Arts, Activision, Nadéo, Focus, Valve, Codemasters,
Cybesports, etc, sur un modèle de partage de revenus. Les éditeurs ont
un inventaire publicitaire dont nous assurons la monétisation. Pour les
éditeurs de jeux gratuits comme TrackMania ou Football Superstars,
c'est une source de revenu.
P3L : Comprenez-vous les joueurs qui voient dans la publicité
in-game une sorte d'intrusion dans le monde vidéoludique, le signe
d'une mercantilisation à outrance de ce secteur ?
AD :
Monétisation oui, mercantilisation, non. Le jeu
vidéo est devenu une industrie dont les perspectives de croissance sont
phénoménales. Nous comprenons les préoccupations des gamers et tenons à
les rassurer. Les études faites sur la publicité in-game montrent que
pour une majorité de gamers, la présence de marques au cœur des jeux
contribue à leur réalisme. D'autre part, en accord avec les éditeurs,
nous tenons à ce que la publicité ne soit pas intrusive et ne vienne en
aucun cas perturber la continuité des sessions de jeu.
P3L : Alors qu'en terme de chiffres d'affaire le jeu vidéo
détrône le cinéma, la pub in-game atteint-elle les montants de la pub «
insérée » dans certains films (Motorola dans Matrix, Sony dans Casino
Royale,…) ?
AD :
Pas encore. Le placement de produits au cinéma
existe depuis longtemps. Le jeu vidéo est un nouveau média. Et un média
encore jeune. Les jeux en ligne, le fait de pouvoir connecter son PC ou
sa console à Internet ouvrent de nouvelles perspectives à la publicité
in-game. La clé de l'intégration de publicité au cœur d'un jeu vidéo
est la non-intrusivité. Tous les jeux ne se prêtent pas à la publicité
in-game. Il devait en être de même au cinéma, où parfois le placement
de produit est maladroit, voire semble artificiel.
P3L : Etant donné que la pub in-game constitue des revenus supplémentaires pour les studios de développement, pourquoi cela ne se répercute-t-il pas sur le prix de vente des jeux vidéo ? Revenus insuffisants générés par la pub in-game ou volonté de maintenir des prix de vente élevés ?
AD :
La raison principale du maintien des prix des jeux
à un niveau élevé est liée principalement au fait que depuis le
lancement des générations actuelles de consoles, les coûts de
développement et de publication des jeux premium AAA, ont augmenté très
rapidement. Un jeu majeur peut coûter jusqu'à 100 millions de dollars !
Les éditeurs se tournent alors vers les revenus publicitaires afin te
tenter de réduire les coûts de création.
Cela étant, malgré la hausse des coûts, certains éditeurs commencent à
sortir des versions gratuites financées par la publicité. IGA et id
Software ont annoncé, début 2008, un accord pour la sortie d'une
version gratuite de Quake, Quake Live, qui contiendra de la publicité
in-game dynamique contextualisée.
P3L : Exemples de jeux récents où IGA a mis de la pub in-game ?
AD :
TrackMania Nations Forever, Burnout Paradise,
Battlefield 2142, CouterStrike Condition Zero et 1.6, Test drive
Unlimited, PKR, etc…
P3L : Que pensez-vous du fait que Sony vous ait choisi comme premier fournisseur de publicités in-game pour la PS3 ?
AD :
C'est un signe fort adressé au marché publicitaire
et au marché du jeu vidéo. IGA Worldwide a acquis en 4 années
d'existence une forte base d'expérience de publicité in-game et s'est
imposé comme un acteur majeur. Le partenariat avec Sony, tout comme
celui avec Electronic Arts ou Activision donne à l'entreprise une
légitimité supplémentaire.
P3L : Quels jeux PS3 "profiteront" de ce partenariat à l'avenir ?
AD :
A très court terme, Guitar Hero World Tour.
P3L : Faites-vous en sorte de minimiser la visibilité des pub
in-game pour ne pas nuire à l'expérience vidéoludique, ou est-ce que
pour vous "bigger is better" ?
AD :
La publicité in-game peut prendre de multiples
formes. Du simple panneau publicitaire le long d'un circuit à
l'intégration d'objets, de véhicules ou dans certains jeux de boutiques
virtuelles. La question est de savoir comment la marque s'intègre le
mieux dans le jeu, si elle peut participer à l'action. C'est le fruit
un travail commun entre l'annonceur, son agence de publicité, IGA
Worldwide et l'éditeur du jeu.
P3L : Allez vous gérer les panneaux publicitaires du projet PlayStation Home?
AD :
La plateforme en est à son stade final de
développement. La publicité sera gérée directement par Sony. Il ne
s'agit pas de publicité in-game stricto sensu.
P3L : Serait-il imaginable que via une pub in-game dans un jeu
comme FIFA ou PES, on puisse acheter le maillot officiel de son club
préféré ?
AD :
Ces jeux ne font pas partie de notre offre… Cela
dit, sur le principe, il n'y a pas d'obstacle à un achat via une
publicité in-game.

La suite de l'article : http://www.play3-live.com/news-ps3-iga-worldwide-nous-repond-sur-la-publicite-in-game-11004-p1.html

Moi ce que j'en pense ? tout dépend de l'ampleur ...

_________________







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lvl-up.own0.com
 
IGA Worldwide nous répond sur la publicité in-game
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TEST] James Pond 3: Operation Starfi5h sur Game Gear
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» GOOGLE EARTH : SEEK & FIND NABAZTAGS WORLDWIDE
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Artdrock tu nous quitte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Ghost Killers :: -Consoles- :: Xbox One-
Sauter vers: